guide créer son site internet - couverture

Ce qu’il faut faire avant de construire votre site internet

Un site internet, ce n’est pas forcément compliqué à faire. Mais le faire bien, c’est autre chose. Il ne suffit pas de dire je veux construire mon site internet, et faire. Avant de se lancer, il vaut mieux définir un certain nombre de points qui sont abordés dans ce guide. 

Un site internet, pour quoi faire ?

La première question que vous devez vous poser avant de créer votre site, c’est pour quoi faire ? A priori, c’est pour vendre, mais ça peut être aussi pour présenter une activité, un savoir faire, une société ou vous mettre en valeur. En fait, quand vous êtes clair sur l’objectif que vous poursuivez, vous savez vers où vous voulez aller et cela vous servira à distinguer ce qui sert votre objectif de ce qui ne le sert pas.

Mais nous allons voir que ce n’est pas si simple.

Si par exemple vous vendez sur les marchés, vous savez d’ores et déjà que vos clients ne viennent pas vous acheter vos produits seulement pour la qualité des produits, ou le prix. Vos clients viennent vous voir aussi parce qu’ils vous aiment bien. Ils aiment votre environnement. Et, de manière plus globale, ils aiment l’image qu’ils ont et qu’ils se donnent d’eux-même quand ils achètent, consomment, partagent ou offrent vos produits  

On voit donc que la vente de vos produits passe par de nombreux composants qu’on ne maîtrise pas tout à fait et qu’il est difficile parfois de restituer sur un site.

Je vous recommande donc de commencer au plus tôt la définition de votre objectif premier, mais aussi de l’ensemble des composants de l’achat de vos produits, et en tout premier lieu qui vous êtes et quelle image de vous vous voulez que les gens reçoivent. Tout ce qui fait votre différence.

Quels moyens pour votre site internet ?

Une fois défini quel est l’objectif principal, il faut voir de quels moyens vous disposez pour réussir.

On peut synthétiser le problème en distinguant les moyens financiers d’un côté, le temps et les compétences nécessaires de l’autre. Parce que, en soi, créer un site internet ne coûte pas bien cher si vous savez tout faire et si vous avez le temps nécessaire. 

Un point important à prendre en compte est qu’un site internet qui fonctionne doit être vivant. Il faut donc le construire, et puis le faire vivre. Si vous avez la chance de disposer des moyens financiers de faire faire et que vous choisissiez d’aller au plus rapide et au plus simple en passant par une agence ou un freelance, n’oubliez pas de prendre en compte le fait que vous aurez besoin du développeur pour le faire évoluer. Vous serez et resterez dépendant.

La création d’un site internet qui fonctionne requiert trois grands types de compétences :

  • Les compétences techniques, d’une part. Mais avec les solutions de type WordPress, elles sont facilitées et accessibles pour l’énorme majorité des problèmes
  • Bien évidemment des compétences graphiques, de design mais aussi photographiques
  • et enfin, des compétences marketing, commerciales et rédactionnelles

Et on ne peut pas être bon partout !

Une première stratégie pourrait être j’ai besoin d’un site, je fonce et je réfléchis après. Et en fait c’est une stratégie intéressante, car c’est en faisant qu’on apprend. Et vous trouverez toujours quelque part sur internet une réponse gratuite sur comment il faut faire. Les problèmes seront alors comment choisir entre les différentes réponses, comment surmonter un blocage mais aussi quel sera le coût de vos erreurs. Ceci étant, beaucoup de développeurs autodidactes ont commencé comme ça. 

A l’opposé, vous avez la stratégie de tout faire faire, et c’est un budget conséquent d’une part, mais de plus vous devenez dépendant de personnes extérieures.

Un site internet, pour qui ?

On pourrait penser que la réponse soit évidente, pour tous ceux qui veulent acheter !

Cette réponse est le meilleur moyen de s’égarer, et qu’au final il ne soit pour personne. N’oubliez pas que si vous êtes indépendant, c’est que vous n’êtes pas un hypermarché. Et même les hypermarchés se différencient !

En fait, partout dans votre site, vous communiquez. Vous employez des mots, des images qui parlent à vos visiteurs. Et, pour simplifier, vous ne parlez pas de la même façon à une adolescente et à un retraité. En tous cas, ils ne comprennent pas la même chose. Alors, vous devez parler à votre cible.

Pour parler à votre cible, il faut la définir et puis l’utiliser. Je vous recommande pour ce faire d’utiliser la méthode des personas.

La méthode des personas

La méthode des personas consiste à construire un, voire plusieurs, personnage fictif qui correspond à votre cible. Et vous approfondissez cette définition de persona en lui attribuant des qualités, des centres d’intérêt, une situation familiale et professionnelle, un age bien sur. Bref, vous définissez une nouvelle personne et vous lui donnez un nom.

Et après, tout ce que vous écrivez, vos choix d’illustrations se font à destination de cette personne. Vous avez donc une cohérence à l’intérieur de votre site, une harmonie. Et les personnes qui correspondent à ce persona ou en sont proches se diront “voilà quelqu’un qui me parle !”. A partir de là vous aurez acquis leur sympathie, et vous pouvez leur vendre.

Comment vous allez faire venir vos clients

J’ai une mauvaise nouvelle, tous les internautes du monde n’attendent pas que vous déployez votre site. Il va falloir les faire venir, aller les chercher.

Si vous vous lancez tout est à faire. On ne vous connait pas. Il faut donc choisir un ou deux moyens de vous faire connaître et travailler ce moyen.

Si, par exemple, vous êtes créatrice de bijoux et que vous disposez d’une communauté sur Instagram, vous savez déjà qu’une communauté ne se construit pas du jour au lendemain. Il faudra essayer de l’étendre.

Si, autre exemple, vous créez des sacs et les vendez sur les marchés, que vous avez déjà une page Facebook avec une communauté derrière qui vous connaît, là encore vous disposez d’une base solide pour faire venir les internautes et partager vos créations.

Quand vous faites venir des personnes qui vous connaissent un tant soi peu, on peut dès le départ dire qu’ils vous connaissent et apprécient qui vous êtes. Par contre, pour celui qui arrive directement, tout le travail reste à faire

Mais ce qui est important, c’est de comprendre qu’il va falloir faire venir de nouveaux clients vers votre site. Et on ne présente pas un site de la même façon s’il est un support de la vente physique, ou une entité de vente en soi.

Le référencement de votre site

Etre premier sur Google sans payer de publicité, tout le monde en rêve. Néanmoins ça ne se fait pas en un claquement de doigt, du jour au lendemain. D’ailleurs, tous les gros budgets se battent pour ça, alors en tant qu’indépendant, ne rêvez pas !

Certains sites choisissent comme stratégie d’acquisition le référencement (appelé également SEO pour search engine optimization), ça demande énormément de travail. Ceci étant il vaut mieux dès le départ savoir comment on souhaite être référencé et sur quelles requêtes.

Très schématiquement Google se repose sur l’expertise, l’autorité et la confiance. Vous le retrouverez parfois sous l’acronyme EAT. 

Comment alimenter l’EAT ? 

Tout d’abord en produisant des contenus de qualité, que les gens vont lire et, mieux encore, vont partager. Il faut donc du contenu qui ne soit pas uniquement à visée commerciale.

Parmi les indices importants de qualité exploités par Google, il y a le temps passé sur la page, mais aussi les liens sur d’autres sites qui pointeront vers le votre, backlinks dans le jargon. Pour le temps passé sur la page, on revient à la question du contenu qui plaît, pour les liens, ça demande du travail auprès des sites tiers.

Il y a également des éléments dans la structure de la page qui sont plus techniques. Mais la règle première reste la même : faites du contenu qui plaise.

Créer une communauté 

Même si vous vous lancez, vous avez déjà commencé à créer une communauté. Par définition, ça a commencé par la famille, les proches, les amis.

Si vous avez déjà des clients, ils sont eux aussi une communauté.

L’objectif doit être que ceux qui ne sont pas encore client le deviennent, et que chacun devienne un véritable ambassadeur. C’est pourquoi je vous invite dès le départ à recueillir leurs emails et à créer une newsletter pour partager avec eux l’histoire de la création du site, votre histoire.

Je vous recommande également de solliciter des avis de vos clients, ils viendront renforcer la crédibilité de votre site, de votre boutique, de votre entreprise. Et ainsi, ils contribueront à vos futures ventes.

La publicité, fausse bonne idée ? 

Le problème de la publicité, c’est que ça fonctionne. Mais uniquement si elle est bien faite, et que, d’autre part, si votre site fonctionne bien.

Une publicité bien faite, c’est une publicité qui délivre le bon message, la bonne offre à la bonne cible au moment opportun. Et il y aura toujours des personnes pour vous inciter à utiliser telle ou telle plateforme pour faire de la publicité, et vous expliquer que c’est la solution à tous vos problèmes. Ils n’auront pas forcément tort.

Si vous lancez votre site et que vous comptez sur la publicité pour acquérir du trafic au départ, et que la publicité ne fonctionne pas bien, vous ne saurez pas si c’est à cause de votre site, ou de la publicité. Et ça, c’est les meilleurs ingrédients pour prendre de mauvaises décisions sur ce qu’il y a à faire. C’est pourquoi il est généralement recommandé de commencer par s’assurer que le site fonctionne bien d’un point de vue marketing avant de faire une quelconque publicité. Fonctionner bien d’un point de vue marketing, c’est tout simplement transformer vos visiteurs en clients.

De plus, la publicité nécessite de rajouter des compétences supplémentaires. Le risque est de dépenser du budget inutilement et donc de perdre du temps avant d’arriver à avoir un site de qualité. Et puis, ce n’est pas toujours facile à gérer émotionnellement.

L’email 

Dès le départ je vous invite à créer une liste email pour envoyer une newsletter ou des actualités. Quoique vous fassiez, quelle que soit la façon dont vous et votre communication évolue, ce ne sera pas du temps perdu.

Vous garderez ainsi toujours un contact avec vos visiteurs dont vous pourrez ranimer la flamme en cas de besoin. Vous aurez créé un lien.

De plus, pour envoyer une nouvelle offre, vous n’êtes pas dépendant des algorithmes de telle ou telle plateforme dont le souci n’est pas forcément votre santé, mais plutôt vos dépenses.

Soyez intelligents, copiez !

La formulation peut paraître choquante, elle provient d’une citation de Pablo Picasso, incontestablement un génie dans son domaine. Cette citation, la voici : “Les gens intelligents copient, les génies volent”.

Ne cherchez pas à réinventer la roue, les gens s’attendent à voir l’icône du panier sur leur écran en haut à droite, ne la mettez pas en bas à gauche ! Les gens s’attendent à voir l’onglet contact en dernière position du menu, laissez le là. Il y a ainsi tout un tas de bonnes pratiques qu’il vaut mieux respecter si on ne veut pas déstabiliser inutilement son visiteur, son possible futur client.

Mais cette formule intelligente va au delà du simple respect des conventions.

Vous avez au départ une expérience, vous savez les sites qui vous plaisent, ou non. Visitez les sites de ceux qui font le même métier que vous et observez. Essayez de noter dans chacun ce qui vous plait ou pas, ce qui fonctionne ou pas. Et après, que vous choisissiez de faire seul votre site, ou accompagné, ou de le faire faire, vous saurez faire et reproduire tout en gardant votre touche personnelle puisque ce sera ce que vous avez aimé.

Auteur : Laurent Gattegno, L’étape digitale et Seora

Vous avez apprécié ce guide ? partagez le, commentez le !

Laisser un commentaire